Graves (Bordeaux) – [Défi 9/52]

Graves (Bordeaux) – [Défi 9/52]

Pour la neuvième semaine de mon défi (découvrir, en 52 semaines, 52 vins typiques de régions viticoles du monde), j’ai choisi de revenir sur la région de Bordeaux, qui était déjà celle choisie pour débuter l’aventure (article ici).

Pourquoi ?
Et bien, comme vous le constatez sur mes articles, quand je vous décri une région viticole, je la simplifie en sous-régions, où des tendances se démarquent. C’est plus simple, et bien plus représentatif que si je vous énumérais chaque appellation. Bien souvent, ces sous-zones ont leurs spécialités, leurs orientations, et leurs vins sont bien typiques.

La première fois, ma dégustation était un vin de la rive droite, un Pomerol. Et je souhaite à présent découvrir un vin typique de la rive gauche, et élargir mon champ de vision.

Alors c’est partie pour ce nouvel aperçu Sourire.

Mon choix de vin pour représenter Bordeaux

C’est un vin Blanc issu de l’appellation d’origine contrôlée (AOC) Pessac-Léognan, qui fait partie de la zone des Graves, qui représentera Bordeaux cette semaine. Si ce district est réputé pour ses rouges puissants dans le monde entier, il l’est aussi pour ses blancs secs excellents. Un bon choix donc pour représenter la typicité ce cette région.

Bienvenue au Château Carbonnieux, Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan, 2012.

Château Carbonnieux, Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan, 2012Château Carbonnieux, Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan, 2012 1

 

 

 

 

 

 

 

 

2012 est un millésime jeune et adapté à la dégustation de ce vin, qui aurait pourtant pu se garder quelques années. Le vin a fermenté et vieilli en fûts de chêne pendant 10 mois.

Cette cuvée est issue d’un assemblage à 70% de Sauvignon et 30% de Sémillon.

La dégustation

Mon descriptif

Ce vin est particulièrement arômatique et souple, avec un grand équilibre général. Voici le descriptif que j’en ai fait, à l’aide de ma fiche de dégustation :

Robe jaune-verte bien claire. Le nez est très arômatique, porté sur les agrumes, le litchi, et les fleurs fraiches. En bouche, l’onctuosité se dévoile après une attaque franche, sur des notes de noisette, de calcaire, et de bois. C’est un vin équilibré, frais et soyeux, qui se termine sur une finale développée.

Voici la fiche de dégustation que j’ai remplie :

Château Carbonnieux, Grand Cru Classé de Graves, Pessac-Léognan, 2012 fiche dégustation

Le descriptif des pros

Après avoir objectivement fait ma description de ce Pessac-Léognan, j’ai voulu savoir quel était celui donné par les “pros”, ou du moins les descriptifs que l’on pourrait trouver sur internet.

En voici un :

Ce vin offre des notes de chèvrefeuille abondantes, ainsi qu’une bouche corsée dotée d’une belle pureté, d’élégance et de longueur. Des arômes caractéristiques de zeste de citron, de pamplemousse et de bois subtil définissent le profil aromatique.

Le climat

Climat

La région Bordelaise vit sous un climat océanique offrant des étés chaud et et des hivers assez doux. Un soleil donc bien présent, mais sans oublier les pluies apportées par l’océan Atlantique, assez fréquentes. Pour la vigne, il y fait bon vivre !

Notez quand même que ce climat n’est pas très constant d’une année sur l’autre, ce que vous pourrez constater en comparant les millésimes.

Cépage

Les cépages principalement utilisés dans la région de Bordeaux sont les suivants :
Rouges : Cabernet-Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc, Malbec, Petit Verdot.
Blancs : Sauvignon, Sémillon, Muscadelle.

Les zones et leurs types de vins

Il y a 57 appellations dans le Bordelais, mieux vaut donc simplifier un peu tout ça ! Voyez d’un côté la rive gauche (à l’Ouest de la Garonne), la rive droite (à l’Est de la Dordogne), et l’entre deux mer (entre Garonne et Dordogne).

Quand on parle de Bordeaux, on évoque surtout rouges, qui font sa réputation et son activité principale, mais les petits 17% de blancs ne sont pas à négliger pour autant !

Dans ces zones simplifiées, quelques districts sont à retenir :

Rive gauche :
les Haut Médoc, Graves/Pessac-Léognan et Médoc. C’est la terre sacré du cépage Cabernet Sauvignon qui s’accommode parfaitement à la terre graveleuse. Les vins y sont souvent assez puissants et généreux, aux tannins intenses, et offrent des saveurs de cassis. Il est souvent utile de laisser vieillir ces vins pour en apprécier toute la complexité.
Côté blancs, certains secs ce sont également forgés une réputation certaine (comme notre vin).
Ajoutez à cette généralisation les appellations Sauternes et Barsac, connues du monde entier pour leurs vins blancs liquoreux de grande qualité.

Rive droite :
les Saint-Emilion et Pomerol, dont la terre plus argileuse accueille le cépage principal Merlot. Les vins qui y sont produits sont généralement plus souples et gourmands, de nature fruité (fruits noirs et rouges), moins tanniques (et donc plus faciles d’accès), avec un taux d’alcool légèrement supérieur à la rive gauche.

Entre-Deux-Mer :
Zone connue pour leurs vins blanc liquoreux excellents (même si moins réputés que les Sauternes et Barsac), et de très bons vins rouges.

Une explosion de saveurs a envahi mon palais pour cette dégustation ! Elle m’a permis, comme prévu, de découvrir les typicités d’une région viticole, d’en comprendre les grandes lignes, et de vous les présenter avec le plus de simplicité possible.

Bordeaux est une grande région viticole, en qualité comme en quantité (2% de la production mondiale tout de même !), souvent précédée par sa réputation.
Elle utilise encore aujourd’hui des règles classiques mais très maitrisées de la vinification, et c’est pour notre plus grand plaisir Rire !

Merci de cliquer sur j’aime si l’article vous a plu !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.

0 Partages
Tweetez
Enregistrer
Partagez